« cheval de Troie » : à l’attaque des cancers !

Flo Corvisier Duchesne
« cheval de Troie » : à l’attaque des cancers !

Des chercheurs de l'Institute of Cancer Research de Londres et de la Royal Marsden NHS Foundation Trust ont testé le nouveau traitement dans le cadre d'un essai clinique impliquant 147 patients afin d'évaluer ses bénéfices et risques potentiels d'effets secondaires. Les malades ont été "contaminés" par un "cheval de Troie", précisément un anticorps toxique qui pourrait se révéler fort utile dans la lutte contre de multiples formes de cancer.

Ce médicament, appelé Tisotumab Vedotin , ou simplement TV, contient un anticorps... et un composant cytotoxique pouvant causer des lésions mortelles aux cellules. Notre anticorps fait donc du porte à porte et va de cellule en cellule, il passe la douane sans souci puisqu'il est avant tout bénéfique pour la santé. Une fois dans la place, il montre sa véritable nature, et déploie le cytotoxique.

"Ce qui est si excitant à propos de ce traitement, c'est que son mécanisme d'action est complètement nouveau. Il agit comme un cheval de Troie pour s'infiltrer dans les cellules cancéreuses et les tuer de l'intérieur", a déclaré l'oncologue Johann de Bono de l'Institut du cancer.

On peut alors cibler les cellules, détruire celles qui sont cancéreuses ou les empêcher de se reproduire. Les premiers résultats sont encourageants, notamment sur des cancers du cancer du col de l'utérus, de la vessie, des ovaires, de l'endomètre, de l'œsophage et du poumon. 27% des volontaires inscrits ont constaté que leur maladie se stabilisait. 

Il faut cependant rester patients et laisser du temps au temps, les essais cliniques de phase 1 ont débuté en 2013 sur seulement 27 patients. Avec les problèmes qui vont avec, comme des effets secondaires dangereux, citons entre autres l'apparition de diabète. Il a fallu rééquilibrer la formule et prescrire des doses plus faibles.

"la phase 2 a montrer que les effets secondaires du TV sont devenus (...)Lire la suite sur ubergizmo.fr