Des chercheurs trouvent un moyen de réparer des os à l'aide de la bio-impression 3D

Jennifer Mertens pour 20 Minutes
·1 min de lecture

BIOTECHNOLOGIE - Les scientifiques ont mis au point une encre céramique imprimable qui permet d’éviter l’utilisation de produits chimiques qui entraînent souvent des rejets

Cela fait maintenant plusieurs années que l’impression 3D est utilisée pour remplacer des tissus vivants que ça soit de la peau, des cornées ou des vaisseaux sanguins. Or, dans le cas des os, cette pratique est loin d’être optimale puisqu’elle implique généralement des composants synthétiques qui peuvent être rejetés par le corps du patient, mais des chercheurs de l’Université de New South Wales située à Sydney en Australie semblent avoir trouvé une solution à ce problème.

Ces bio-ingénieurs sont en effet parvenus à mettre au point une encre en céramique qui peut être imprimée en 3D à une température ambiante en utilisant des cellules vivantes. Cela permettrait ainsi d’éviter l’utilisation de produits chimiques agressifs et de réduire des risques de rejet, mais à terme, cette encre permettrait également d’imprimer potentiellement des os directement dans le corps du patient puisqu’elle sera à température ambiante.

« Contrairement aux matériaux précédents, notre technique offre un moyen d’imprimer des construc(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Océans : Des chercheurs vont utiliser un robot-méduse pour sauver les coraux
Coma : Comment le niveau de conscience des patients peut-il être évalué ?
« Il nous faut 20.000 donneurs de moelle osseuse en plus chaque année », explique Evelyne Marry, de l'Agence de Biomédecine