Des chercheurs inventent un plastique que les poissons peuvent manger

Le plastique est un véritable fléau pour la biodiversité sous-marine. En 2014, Laurence Maurice, une responsable de l'Institut français de recherche pour le développement (IRD), déclarait que ces déchets tuaient environ 1.5 millions d'animaux marins par an. Si chaque année 430 millions de tonnes de plastique sont produites d'après l'ONU, 22% terminent sous forme de déchets.

Pour ne mettre en péril ni l'environnement, ni la faune, les scientifiques planchent sur une alternative à cette matière pourtant si présente dans nos vies quotidiennes. Pour rappel le plastique est formé d'après des hydrocarbures eux-mêmes provenant de la distillation du pétrole.

Mais les scientifiques pensent avoir trouvé la parade. Geo nous informe qu'une équipe de chercheurs de l'université de Tokyo aurait mis en point le VRP, un plastique à la fois plus résistant et élastique que l'ancien mais surtout... plus écoresponsable. Tout d'abord il est prévu pour résister à des chaleurs intenses, une exposition à 150° permettant même de le ressouder.

Mais surtout il peut servir de source de nutrition à la fois pour les animaux aquatiques, mais aussi pour les végétaux. Les tests sont formels : en un mois, le VRP s'est décarboné à hauteur de 25%. "Il se répare 15 fois plus vite, peut retrouver sa forme originelle deux fois plus vite et peut être recyclé dix fois plus vite que le vitrimer (plastique) typique", explique Shota Ando l'un des chercheurs.

Pour l'heure le plastique recyclable ne remporte pas l'ensemble (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’éco-anxiété peut-elle vraiment empêcher de faire des bébés ?
Des siècles d'histoire s'évaporent : pourra-t-on sauver les archives du climat ?
À cause de l'Homme, les tempêtes de sable augmentent, alerte l'ONU
Pourquoi le poids des voitures électriques doit absolument diminuer
Vos aliments préférés pourraient devenir des produits de luxe sans les pollinisateurs