Des chercheurs découvrent la naine blanche la plus rapide jamais observée

·2 min de lecture

Tournant au rythme effréné d’une rotation sur elle-même toutes les 25 secondes environ, c’est la naine blanche la plus rapide jamais observée. Elle possède de plus un champ magnétique très intense, un fait rare chez ces résidus d’étoiles mortes.

Pour la première fois en plus de 70 ans, des chercheurs ont identifié une étoile naine blanche très particulière : celle-ci tourne sur elle-même à la vitesse la plus rapide jamais observée, au rythme d’un tour sur elle-même toutes les 25 secondes. Mais ce n’est pas le seul élément qui la distingue de ses camarades. Accompagnée par une géante rouge au sein d’un système binaire, elle possède un champ magnétique si intense qu’il éjecte la matière qu’elle attire à elle par gravitation, à plus de 3.000 kilomètres par seconde ! Les détails de la découverte effectuée par des chercheurs des universités de Sheffield et Warwick ont été publiés dans une étude le 22 novembre 2021 dans la revue .

La rotation la plus rapide jamais observée

Lorsqu’une étoile de masse relativement "faible" (pesant au maximum trois à quatre masses solaires) a brûlé tout l’hydrogène qui lui sert de combustible, elle arrive alors en et se transforme petit à petit en une : elle grossit, donc devient moins dense, et s’étend jusqu’à ce qu’elle aspire ses planètes voisines. Les couches supérieures de son atmosphère se font alors éjecter après des centaines de milliers d’années par les vents stellaires, et ce n’est que lorsque le cœur de l’étoile subit une dernière contraction que l’astre devient enfin une . Avec une taille similaire à celle de la Terre, mais une masse comparable à celle du Soleil, la densité d’un tel astre atteint une tonne par centimètre cube ! C’est d’ailleurs la fin qui , d’ici quelques millions d’années.

La dernière découverte par les chercheurs, placée au sein d’un système binaire d’étoiles nommé LAMOST J024048.51+195226.9, ou J0240+1952 en abrégé, possède en plus de son immense densité typique des naines blanches, une vitesse de rotation jusqu’alors jamais mesurée. Avec un tour effectué sur elle-même en précisément 24,9328 secondes, elle dépasse d’environ 20 % la vitesse de l’ancienne naine blanche la plus rapide, , découverte en 2020 et qui possède une période de rotation de 29,6[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles