« Je cherche à comprendre l’Afrique à travers la cuisine »

·1 min de lecture
Remarqué dans l'émission « Top Chef », Dieuveil Malonga est depuis deux ans à la tête de Meza Malonga, son propre restaurant à Kigali, au Rwanda.
Remarqué dans l'émission « Top Chef », Dieuveil Malonga est depuis deux ans à la tête de Meza Malonga, son propre restaurant à Kigali, au Rwanda.

À 30 ans à peine, Dieuveil Malonga possède un parcours impressionnant et bouillonne de projets de toutes sortes. Après avoir fait ses armes en France et en Allemagne, le talentueux chef congolais a réalisé un retour réussi en Afrique pour proposer une cuisine originale et innovante positionnée sur le haut de gamme. Entretien avec un génie des fourneaux respecté de ses confrères et dont l'établissement est classé parmi les meilleurs restaurants du monde

Le Point Afrique : Vous auriez pu vous installer à Dakar, Abidjan, Accra, Lagos, au Cap ou à Brazzaville. Pourquoi avez-vous choisi Kigali ?

Dieuveil Malonga : Je suis venu à Kigali en vacances en 2017. À la fin de ces magnifiques vacances, je me suis dit que je voulais absolument vivre ici, mais je ne savais pas de quelle manière. Je me suis posé des tas de questions. Vivre ici et travailler dans d'autre pays en faisant des allers-retours ? M'installer complètement à Kigali ? Je ne savais pas. J'ai pris un an pour réfléchir. En 2019, j'ai fait mes valises pour quitter la France et m'installer au Rwanda en me disant si ça ne marche pas ici, j'irais tenter ma chance dans un autre pays. Finalement, fin 2019 je me suis installé et l'histoire a commencé.

À LIRE AUSSIS'installer en Afrique de l'Est

Et c'est une belle histoire ?

Oui, complètement ! Car je suis tombé amoureux de ce pays. Comme j'ai grandi en Allemagne, j'ai retrouvé des similitudes dans les habitudes de vie, le sentiment de sécurité, la rigueur, le côté [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles