Dans le Cher, l’un des plus vieux journaux lycéens de France fête ses 35 ans

C’est la semaine de la presse et des médias dans les établissements scolaires. Une opportunité pour les jeunes de toute la France de découvrir le métier de journaliste. Mais certains n’ont pas attendu cette occasion pour produire leurs premiers travaux journalistiques, comme les élèves du lycée professionnel Jean Guehenno de Saint-Amand-Montrond, dans le Cher. L’établissement abrite l’un des plus vieux journaux lycéens du pays, Le Mur, fondé en 1986. Le 177e numéro vient de sortir, une édition un peu spéciale pour laquelle il a fallu s’adapter. Les élèves ont dû travailler depuis chez eux, mais cette étrange période les a également inspirés, avec des sujets sur le monde d’après et la transition écologique. Un nouveau numéro axé sur la bijouterie Mais dans ce numéro, on parle surtout de bijouterie, l’une des filières du lycée professionnel. Une bonne façon de faire rayonner ce métier et de tordre le cou aux idées reçues. “C’est important que ça continue parce que certaines personnes peuvent avoir des clichés sur la bijouterie, comme quoi ce ne serait qu’un métier de femme alors que non”, souligne une élève. Une année a été décisive pour le journal : 1993, grâce à la création du programme d’échange européen. Un réseau d’une quinzaine d’écoles de bijouterie européennes a été créé et existe encore aujourd’hui. Ces séjours à l’étrangers, les apprentis bijoutiers espèrent bien pouvoir en bénéficier à leur tour après la crise du Covid. De quoi aiguiser leur sens critique et, qui sait, revenir avec des idées de reportages pour Le Mur.