Les chenilles processionnaires classées comme espèces "nuisibles à la santé humaine"

Une chenilles processionnaire (photo d'illustration) - DR
Une chenilles processionnaire (photo d'illustration) - DR

Elles envahissent les jardins publics. Les chenilles processionnaires, qui prolifèrent à différentes périodes de l'année selon l'espèce, ont été reconnues comme étant nuisibles pour la santé dans un décret publié le 27 avril dernier.

Plus précisément, il s'agit des chenilles processionnaires du chêne et du pin qui ont rejoint la liste des espèces "dont la prolifération est nuisible à la santé humaine".

La Thaumetopoea processionea (processionnaire du chêne) et la Thaumetopoea pityocampa (processionnaire du pin) produisent des poils urticants qui, par contact direct cutané ou par inhalation, peuvent entraîner des réactions urticariennes ou allergiques chez l’homme.

Des poils urticants

La chenille processionnaire de pin est urticante de décembre à avril tandis que la chenille processionnaire du chêne l'est de mai à juillet.

"Par leur structure particulière, ces poils s'accrochent facilement aux tissus (la peau et les muqueuses)", indique l'ARS d'Île-de-France sur son site Internet, "la survenue d’effets n’implique donc pas forcément d’avoir été en contact direct avec les chenilles."

L'autorité sanitaire détaille les symptômes à savoir: éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons, conjonctivite, éternuements, maux de gorge, difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires. Enfin l'hypersalivation, les vomissements et les douleurs abdominales sont possibles en cas d'ingestion.

Au-delà des traitements dont disposent les autorités pour lutter contre l'espèce, l'ARS recommande à chacun de ne pas s’approcher et ne pas toucher les chenille, ne pas se promener sous les arbres porteurs de nid, ou encore de porter des vêtements longs en cas de promenade. Enfin, l'ARS recommande de prendre une douche et changer de vêtements en cas de suspicion d'exposition aux chenilles.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles