Les chefs de l'UE en Turquie le 6 avril pour rencontrer Erdogan

·2 min de lecture

C’est un nouveau signal de la volonté de détente des Européens vis-à-vis de la Turquie : les présidents de la Commission européenne Ursula von der Leyen et du Conseil Charles Michel se rendront dans le pays le 6 avril pour rencontrer le président Recep Tayyip Erdogan. Lors du sommet européen la semaine dernière, les 27 s’étaient déjà dit prêts à renouer avec Ankara après des mois de tensions en Méditerranée orientale, mais ont posé des conditions au président turc, réclamant notamment la poursuite de « la désescalade actuelle ».

Ce sont deux déclarations presque concomitantes qui signent la priorité majeure pour les Européens. D’un côté l’annonce de la visite d’Ursula von der Leyen et de Charles Michel en Turquie la semaine prochaine. De l’autre, cet appel de la Commissaire européenne aux Affaires intérieures, en déplacement sur l’île grecque de Lesbos Ylva Johansson a appelé la Turquie à « urgemment réadmettre les migrants » renvoyés de Grèce.

À lire aussi : L'UE va allouer 276 millions d'euros pour la construction de camps de migrants en Grèce

L'UE qui est d’ailleurs en train de préparer la poursuite du financement pour les réfugiés Syriens en Turquie, un sujet sensible entre Bruxelles et Ankara. La Turquie a souvent jugé que le compte n’y était pas. Il y a un an le pays ouvrait ses frontières vers l’Europe aux migrants sur son sol.

Cette nouvelle marque de réchauffement entre les 27 et la Turquie signe aussi à quel point la France a du mal à fédérer sur ce dossier. Accusation de volonté d’interférence turque dans les élections françaises, inculpation de 4 journalistes de Charlie Hebdo pour insulte au président Erdogan, tout cela en quelques jours, la tension entre Paris et Ankara reste très élevée.

Pour Ankara, les 27 ont dans leur corbeille un agenda dit « positif », comprendre : plusieurs domaines dans lesquels la Turquie a des attentes de longue date, dont la modernisation de l'Union douanière et des facilités de visas pour les ressortissants turcs.