Les "Chefs extraordinaires" lancent leur média gastronomique et inclusif

·2 min de lecture

Flore Lelièvre, co-fondatrice des restaurants Le Reflet, qui emploie des personnes porteuses de trisomie 21, nous présente son nouveau projet : les Chefs extraordinaires, un média gastronomique et inclusif. 

Dans la cuisine du Reflet, les employés s'activent... avant le début d'un nouveau beau projet. Flore Lelièvre, co-fondatrice des restaurants présents à Nantes (depuis 2016) et Paris (depuis 2019), qui emploie des personnes porteuses de trisomie 21, présente avec enthousiasme les Chefs extraordinaires, le projet de média gastronomique et inclusif, qui lance en ce 21 mars, journée mondiale de la trisomie 21, sa campagne de financement participatif sur Kiss Kiss Bank Bank. Ces Chefs extraordinaires sont nés durant le premier confinement : «On cherchait des astuces pour garder le lien avec les employés, se souvient la jeune femme. On a tous commencé à s’envoyer ce qu’on faisait à manger, nos recettes. On s’est dit : "Et si on leur apprenait à cuisiner chez eux des recettes qu’ils pourraient faire en autonomie? Ceux qui vivent chez eux mangeaient surtout des plats préparés. On a commencé par les oeufs mayo, avec notre chef pâtissier Fabrice qui s'est filmé chez lui, j’ai bricolé un montage. Tout le monde a essayé, nous a envoyé son retour. Le but était de faire des recettes ultra détaillées pas à pas et ça a super bien marché.» D'où l'idée de proposer ce type de vidéos au grand public puis, en cas de succès de l'opération, imaginer «un kit d’ustensiles adaptés, comme pour les pesées, les mesures qui peuvent être compliquées».

Ibrahim donne sa recette du taboulé libanais :

Le concept est simple et efficace : «Des recettes gourmandes, bonnes avec un format vidéo de quelques minutes, toujours fun. Soit avec une personne en situation de handicap qui explique face caméra sa recette, soit un duo avec des invités surprises. À chaque vidéo, on a une fiche recette pas à pas qu’on peut imprimer, avec des photos et des(...)


Lire la suite sur Paris Match