Publicité

Le chef de l'ONU exhorte Israël à "lever les derniers obstacles à l'aide" à Gaza

Depuis l'Égypte, Antonio Guterres a réclamé une nouvelle fois dimanche un "cessez-le-feu immédiat" dans la bande de Gaza, alors que les forces israéliennes assiègent, selon le Croissant-Rouge palestinien, de nouveaux établissements hospitaliers de l'enclave.

Le patron de l'ONU a appelé, dimanche 24 mars au Caire, "Israël à lever les derniers obstacles à l'aide" pour la bande de Gaza, menacée de famine, exhortant une nouvelle fois Israël et le Hamas palestinien à un "cessez-le-feu immédiat".

"Quand on regarde Gaza, on dirait presque que les quatre cavaliers de l'Apocalypse galopent au-dessus, semant la guerre, la famine, la conquête et la mort", a dit Antonio Guterres lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Choukri. "Le monde entier pense qu'il est plus que temps de faire taire les armes et de mettre en place un cessez-le-feu immédiat."

Plus tôt dimanche, il a rencontré le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, accompagné du patron de l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), Philippe Lazzarini.

Cinq mois et demi d'une guerre dévastatrice ont plongé la bande de Gaza dans une situation humanitaire catastrophique.

En représailles, Israël a juré d'anéantir le Hamas au pouvoir à Gaza depuis 2007. Son armée a lancé une offensive qui a fait 32 226 morts à Gaza, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du mouvement islamiste.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Guerre Israël-Hamas : aux portes de Gaza, le chef de l'ONU appelle à mettre fin au "cauchemar"
La résolution américaine sur un cessez-le-feu à Gaza rejetée par la Russie et la Chine
Les pays de l'UE appellent à une "pause humanitaire immédiate" à Gaza