Cheer (Netflix) : des protagonistes de la série-documentaire accusés d'agression sexuelle et de détournement de mineur

·1 min de lecture

Pour apporter un contenu varié sur son catalogue, Netflix mise aussi sur les séries documentaires. En janvier 2020, encore dans le monde d'avant, la plateforme proposait à ses abonnés Cheer, une série-docu sur l'équipe de cheerleaders de l'université de Navarro (Texas). Aux Etats-Unis, la série réalisée par Greg Whiteley, à qui l’on doit aussi Last Chance U, est un carton et les personnages principaux, filles et garçons, deviennent des stars. Sauf que la belle histoire prend très vite une mauvaise tournure : en septembre dernier, Jerry Harris, 21 ans, est arrêté. Le cheerleader est accusé d'avoir sollicité, et obtenu, du contenu sexuellement explicite à deux mineurs, qui ont porté plainte. Lors de l'enquête, Jerry Harris avait reconnu avoir sollicité une dizaine de mineurs avec les mêmes demandes, au cours de sa vie. Depuis, les langues se sont déliées, et Jerry Harris est poursuivi pour sept chefs d'accusations, dont un déplacement à travers les Etats-Unis dans le seul but d'avoir un rapport sexuel avec un adolescent de quinze ans. Une affaire qui a évidemment terni l'image de cette équipe de cheerleaders, et de nouvelles révélations ne vont pas améliorer les choses.

En effet, deux nouveaux cheerleaders sont poursuivis pour des faits semblables, mais des affaires distinctes. Selon TV Mag, Mitchell Ryan, 23 ans, a été arrêté pour agression sexuelle sur un enfant en juillet dernier. Aussi, Robert Joseph Scianna a été placé en détention. Il est accusé d'avoir sollicité des relations (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Top Chef 2021 : la triste raison pour laquelle Hélène Darroze s'est rapprochée des autres jurés
VIDEO Olivier Véran s'est fait vacciner contre la Covid-19
Anne-Laure Bonnet : les larmes de la journaliste pour les adieux de Téléfoot
« On doit quoi à la France ?! » : la chanteuse Yseult pousse un énorme coup de gueule et divise les internautes
Les Grosses têtes accusées de racisme, sexisme et homophobie : la réaction sans appel de Laurent Ruquier