Une chauve-souris répond à la sonnerie d’un téléphone

Une chauve-souris qui répond au téléphone. Vous avez déjà vu ça ? Certainement pas. Mais avant de savoir si des chercheurs l’ont vu, prenons quelques secondes pour faire connaissance avec la bête. Dans beaucoup de cultures, elle est associée au malheur et à la mort. Au mythe des vampires. Pourtant, les espèces de chauve-souris qui sucent le sang sont extrêmement rares. Plus encore celles qui apprécient le sang humain. Elles ne seraient pas plus de trois. Vivant toutes en Amérique du Sud. Et pour s’en protéger, une simple moustiquaire suffirait !

Il est en revanche vrai que les chauves-souris sont aujourd’hui devenues de véritables réservoirs de virus. Dont beaucoup peuvent constituer un danger pour nous. L’information a malheureusement fait la Une à l’occasion de la pandémie de Covid-19. Car plusieurs coronavirus ont déjà été identifiés chez la chauve-souris. Jamais, pourtant, sur des espèces vivant en France.

Mais la chauve-souris, ce n’est pas que ça. La chauve-souris, c’est aussi un petit mammifère étonnant. Le seul doué de vol actif, pour commencer. Grâce à une drôle d’aile. Une sorte de main aux doigts allongés reliés par une fine membrane de peau. Une sorte de main géante dont elle se cape au repos pour s’isoler de l’environnement extérieur.

La chauve-souris est aussi un animal doué d’une mémoire assez stupéfiante. Et c’est à ce point-là que revient l’histoire du téléphone. Mais pour comprendre comment les chercheurs l’ont découvert, il faut d’abord savoir que la chauve-souris Trachops cirrhosus chasse non pas à vue, mais à l’oreille. Elle est capable de faire la différence entre le cri d’une grenouille ou d’un insecte venimeux ou non.

Une bonne mémoire signe d’intelligence ?

Ce que les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles