Chauffeurs routiers visés sur la RN4: un homme interpellé

·1 min de lecture
Cyril Parisot a été visé à deux reprises en 24 heures sur la RN4. - DR
Cyril Parisot a été visé à deux reprises en 24 heures sur la RN4. - DR

L'affaire a été particulièrement prises au sérieux par les autorités. Un homme a été interpellé lundi dans le cadre de l'enquête conduite par le parquet de Melun sur des tirs ayant visé les chauffeurs-routiers qui circulaient sur la RN4, a appris BFMTV.com de source judiciaire. En garde à vue, il a reconnu 12 faits.

Cyril Parisot avait lui été atteint par des projectiles. La première fois, c'était dans la nuit de lundi 25 à mardi 26 octobre à Courtacon, en Seine-et-Marne, puis la seconde, dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 octobre à Courgivaux, à la frontière avec la Marne.

L'enquête a permis de déterminer que les chauffeurs n'ont pas été visés par des tirs par arme à feu mais par des billes. L'homme interpellé par le GIGN est un chauffeur-routier. Le travail de centaines de gendarmes a permis d'établir qu'un camion et un chauffeur était présent lors de chaque fait dénoncé aux autorités.

Déféré ce mercredi devant le parquet, il fait l'objet d'une convocation devant le tribunal correctionnel de Melun le 6 décembre prochain. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles