Les chauffeurs de bus RATP appelés à la grève contre la vente de ticket à bord en plein Covid

Jade Toussay
·1 min de lecture
Contre la vente de ticket à bord en plein Covid, les chauffeurs de bus RATP appelés à la grève (photo d'illustration prise le 2 septembre 2020 à Paris - Ludovic MARIN / AFP) (Photo: AFP)
Contre la vente de ticket à bord en plein Covid, les chauffeurs de bus RATP appelés à la grève (photo d'illustration prise le 2 septembre 2020 à Paris - Ludovic MARIN / AFP) (Photo: AFP)

TRANSPORTS - Habitants de Paris et son agglomération, vous pourriez avoir du mal à circuler en bus ce lundi 15 février. Un appel à la grève a été déposé par la CGT RATP contre le retour de la vente de ticket à bord, rapporte Le Parisien ce dimanche, une information confirmée au HuffPost par la RATP.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus en mars 2020, la vente des tickets de bus directement auprès des machinistes-réservistes (les chauffeurs) a été suspendue pour limiter les interactions. Pour compenser, les passagers peuvent acheter un ticket dématérialisé en envoyant un SMS. Les conducteurs sont aussi isolés dans leur cabine par une vitre en plexiglas, et seulement une demi-porte sur deux s’ouvre pour monter dans le bus.

Mais dès ce lundi, la RATP va relancer la vente à bord, comme d’autres opérateurs de transports en Île-de-France, nous indique-t-on du côté de l’entreprise.

“Cette mesure répond à une demande d’Île-de-France Mobilités et s’inscrit dans le cadre de nos obligations contractuelles (…). Elle vise aussi à revenir aux rituels d’accueil et d’information des clients en facilitant l’accès à bord du bus par l’ouverture des deux demi-portes avant”, précise le service de transport au Parisien.

Au HuffPost, l’entreprise indique que les chauffeurs “pourront conserver la vitre anti-agression fermée ainsi que la demi-porte avant”. Elle assure également que le nettoyage des bus a été renforcé, et que chacun d’entre eux fait l’objet d’une désinfection complète en fin de service. “Les personnels de la RATP seront pré...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.