Chauffeur assassiné, camions incendiés, terreur sur les routes d'Afrique du Sud

Jacques Deveaux
·1 min de lecture

La préférence nationale est au cœur d'un mouvement de chauffeurs routiers en Afrique du Sud. Ils accusent les employeurs d'embaucher des étrangers moins bien payés. Mais le mouvement de blocus a dérapé, entraînant la mort d'un chauffeur tué par balles. Une trentaine de véhicules ont été incendiés, selon un décompte de la presse.

Un chauffeur tué

L'affaire la plus dramatique s'est déroulée non loin de Johannesburg. La police est intervenue le 23 novembre au soir, alertée pour un camion en flamme. Sur place, elle a découvert deux camionneurs gisants sur le bas-côté, atteints par balles. L'un était déjà mort à l'arrivée des secours, l'autre a été transporté à l'hôpital, saignant abondamment. L'homme blessé serait un ressortissant zambien, selon l'African Diaspora Forum qui regroupe des associations de migrants en Afrique du Sud. En revanche, on ne sait pas si les attaques visent particulièrement les conducteurs étrangers.

Le même soir, un autre chauffeur a été victime d'une attaque menée par trois hommes toujours dans la même région. Il a pris la fuite alors que les hommes tiraient sur le camion, puis y mettaient le feu. La police elle-même reconnaît un pic des attaques de camions, et a annoncé consacrer le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi