«On chauffe moins» : les prix de l'énergie explosent, les Lyonnais choisissent la sobriété

Et voici le bouclier tarifaire nouvelle formule . C'est ce qu'a présenté ce mercredi Elisabeth Borne pour atténuer la hausse des prix de l'énergie en 2023. Les 12 millions de foyers les plus modestes recevront un chèque énergie de 100 à 200 euros pour compenser la hausse des tarifs de l'électricité et du gaz, pour tous, de 15 %. Une augmentation importante qui prendra effet dès le 1er janvier pour le gaz, et dès le 1er février pour l'électricité.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"J'aurais préféré 0% d'augmentation"

Dans les rues de Lyon, cette nouvelle hausse interroge, notamment sur l'intérêt du bouclier tarifaire. "Il y en a marre. Tout augmente de plus en plus, surtout l'énergie comme l'essence. C'est la catastrophe", s'alarme Dounia. "J'aurais préféré 0% d'augmentation comme tout le monde. Mais je pense que c'est un moindre mal" que ce qu'il se fait à l'étranger, explique un Lyonnais. "De ce que j'ai lu, comparé aux autres pays européens, on est bien. L'Angleterre par exemple, là-bas les augmentations ne sont pas du tout limitées. Donc on va dire qu'entre guillemets on s'en sort bien", explique son ami.

>> LIRE AUSSI - Énergie : le gouvernement évalue à 24 milliards d'euros le coût du «bouclier tarifaire»

Discours pragmatique

Et dans les rues de la préfecture du Rhône, l'heure est aux économies. "Je vais réduire ma consommation. Pour le gaz, oui, on chauffe moins tout simplement. Et l'électricité, on fait comme tout le monde je pense. D...


Lire la suite sur Europe1