Trop chaud, trop tôt : l'Espagne est confrontée à une vague de chaleur précoce

Le pays est connu pour être chaud et ensoleillé, mais ce printemps, l'Espagne suffoque. Ce vendredi on devrait frôler les 40ºC dans la vallée du Guadalquivir. En cause, de l'air chaud à la source et une pression élevée, ce qui provoque des mouvements descendants vers le sol, et, dans cette descente, l'air est comprimé et se réchauffe encore plus.

"Ces températures tellement élevées dans la péninsule et également dans les îles Baléares,  dépasseront les 35ºC pendant le week-end et peut-être les premiers jours de la semaine prochaine, explique Rubén Del Campo, porte-parole de l'Agence météorologique de l'Etat (Aemet), et tout cela fait que nous ne pouvons pas exclure la possibilité que nous soyons face à la première vague de chaleur de l'été. Il est encore trop tôt pour en être sûr, mais si c'est le cas elle serait l'une des plus précoces depuis que l'on collecte les données, car la plus ancienne enregistrée avait commencé le 11 juin 1981."

Dimanche et lundi, la chaleur pourrait augmenter en raison de la formation d'une zone de basse pression dans l'Atlantique, qui, de par sa position, injecterait de l'air très chaud provenant du nord du continent africain.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles