ChatGPT, traumatisme climatique et voitures autonomes : l’actu des sciences en ultrabrèves

KOEN VAN WEEL / ANP MAG / ANP VIA AFP

Au sommaire des ultrabrèves du 23 janvier 2023 : une description détaillée du fonctionnement de ChatGPT, le "traumatisme climatique" de plus en plus présent avec le changement climatique et l’impact environnemental de la généralisation des voitures autonomes.

L'actualité scientifique du 23 janvier 2023 c'est :

En high-tech : ChatGPT : l’intelligence artificielle d’OpenAI fonctionne comme une "petite partie du cerveau".

  • Bien que novateur aux yeux du grand public, l’utilisation de logiciels comme ChatGPT est commune dans le milieu scientifique depuis quelques années.

  • ChatGPT est basé sur un réseau de neurones récurrents comme l’ensemble des modèles d’IA de langage dit "transformeurs".

  • Open IA, l’entreprise ayant créé ChatGPT, travaille déjà sur un nouveau logiciel directement branché sur le web, appelé "WEBGPT".

En santé : Traumatisme climatique : l'exposition même indirecte à une catastrophe naturelle crée des dommages cognitifs sur le long terme.

  • Une catastrophe naturelle peut créer des dysfonctionnements cognitifs sur le long terme aux personnes qui y ont été exposées, selon une étude.

  • Avec l’augmentation de la récurrence des catastrophes climatiques, le "traumatisme climatique" peut aujourd’hui toucher plusieurs millions de personnes.

  • Les personnes victimes d’un "traumatisme climatique" présentent souvent des états dépressifs, anxieux et ont des difficultés pour se concentrer.

En high-tech : Les voitures autonomes pourraient engendrer une quantité colossale de gaz à effet de serre.

  • Des chercheuses du MIT alertent sur le danger climatique derrière la généralisation de l’utilisation de voitures autonomes.

  • Selon les scientifiques, un milliard de ces voitures circulant 1 heure par jour seraient aussi émettrices de dioxyde de carbone que l’ensemble des data centers du monde.

  • Pour éviter que la production de carbone soit hors de contrôle en 2050, les chercheuses estiment qu’il faudra plus que doubler la performance énergétique des matériaux utilisés pour produire et faire fonctionner ces véhicules.

En archéologie et paléontologie : La bataille de Teutobourg, vue dans la série "Barbares", se serait bien déroulée à Kalkriese en Allemagne.

  • Des travaux menés par une équipe de chimistes du musée allemand de la mine [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi