Le Chat Potté de Shrek se réinvente dans un nouveau film façon western spaghetti

Le studio d'animation Dreamworks a instauré depuis quelques années une tradition aussi exigeante que réjouissante: chaque suite doit être encore plus folle et encore plus colorée que son film d'origine. Après Les Trolls 2 (2020) et Les Croods 2 (2021), Le Chat Potté 2 (en salles le 7 décembre) devrait remporter haut la main ce pari.

Dreamworks a montré mardi au festival d'Annecy les 27 premières minutes de la nouvelle aventure de son anti-héros velu. Le film permet au personnage secondaire de l'univers de Shrek, qui n'est pas apparu à l'écran depuis 2011, de se réinventer dans un récit qui s'annonce délirant. Un projet qui a mis du temps à voir le jour.

"Le studio essaye de faire ce film depuis que le premier volet est sorti", révèle à BFMTV le producteur Mark Swift. C'est difficile de faire des films, de trouver la bonne histoire et c'est presque un miracle que nous ayons après tout ce temps réussi à raconter cette histoire qui est parfaite pour le Chat Potté."

"Avoir un vrai impact sur le public"

Cette histoire "parfaite" pour le Chat Potté questionne sa passion pour l'aventure et son mépris du danger, et le confronte à sa mortalité. Lorsqu'il se rend compte qu'il ne lui reste plus qu'une seule de ses neuf vies, il se lance dans la quête de sa vie pour dénicher l'Étoile de l’Ultime Souhait, seule susceptible de lui rendre ses vies perdues.

Le Chat Potté est accompagné dans cette quête par son ex-acolyte Kitty Pattes De Velours et un chien un peu idiot, Perro. Ils sont pourchassés par la redoutable Boucles d'Or et son gang des Trois Ours ainsi que le chasseur de primes le plus féroce du coin, le Grand Méchant Loup.

"L'idée des neuf vies d'un chat est vraiment saugrenue, mais c'est un début parfait pour un conte de fées", précise le réalisateur Joel Crawford, déjà aux commandes des Croods 2. "Cela nous permet aussi de raconter une histoire qui peut avoir un véritable impact sur le public, car nous y évoquons des sujets graves et philosophiques."

"C'est aussi une manière de surprendre le public et de faire monter d'un cran les enjeux pour nos personnages. Mais on n'a pas prévu de faire un film plus sombre que le premier volet malgré son sujet. Notre film est plus une célébration de la vie qu'autre chose. Le film est très joyeux. C'est un spectacle familial."

Un Chat Potté plus séduisant

Le Chat Potté a beaucoup changé depuis sa dernière apparition à l'écran. Dreamworks en a fait une espèce de rock star dans la lignée de Mick Jagger. "L'intrigue se déroule plusieurs années après les histoires racontées dans la tétralogie Shrek et dans Le Chat Potté. C'est une icône, mais il est désormais hors sol", raconte Joel Crawford.

Physiquement, le personnage a un peu changé. Il est un peu plus allongé. Une illusion d’optique, assure pourtant le producteur Mark Swift: "C'était un peu un choc pour nous aussi. Quand on l'a vu à côté d'un autre personnage comme ​​Boucles D’Or, on s'est rappelé de sa taille réelle. On avait oublié qu'il était si petit..."

"Après, c'est vrai qu'on a été un peu obligé de faire évoluer son design", renchérit Joel Crawford. "A l'époque, les technologies nous obligeaient à le rendre photoréaliste. Il apparaissait alors petit et trapu. A présent, il est vraiment plus séduisant. C’était important pour nous qu’il soit aussi beau."

Entre cowboy et samouraï

Situé dans le monde des contes de fées, Le Chat Potté 2: La Dernière quête a puisé l'inspiration dans l'univers des westerns spaghetti de Sergio Leone (Le Bon, la brute et le truand, Il était une fois dans l'Ouest) et des films de samouraïs d'Akira Kurosawa (Yojimbo). Un cocktail étonnant qui fonctionne pourtant à l'écran.

"Avec ces références en tête, on a aussi essayé d’aller plus loin dans la mise en scène", conclut le réalisateur. "On a utilisé beaucoup de gros plans, il y a des plans avec des effets de mise en abyme et des moments d'introspection. C’est un contraste qui permet au public de prendre conscience du chemin parcouru par notre héros." Rendez-vous en décembre pour savoir s'il récupère ses neuf vies.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles