Le Chat de Philippe Geluck donne des jolies couleurs à l'hiver dans une galerie du Havre

Odile Morain
·1 min de lecture

Le célèbre Chat de Geluck a pris ses quartiers au Havre à la galerie Corinne Le Monnier. Un ensemble de 25 sérigraphies originales et sculptures et une bonne dose d'humour belge qui font du bien en cette période un peu morose. "On a une vie en noir et blanc en ce moment... et Geluck met de la couleur", se réjouit un visiteur. Et, bonne nouvelle, la galerie est ouverte au public du mardi au samedi jusqu'à la fin du mois de février.

Humour belge et humour félin : une recette qui dure

C'est le mardi 22 mars 1983 que le Chat voit le jour sous le crayon de Philippe Geluck. À la demande du journaliste Luc Honorez, le gros matou gris apparaît pour la première fois dans les pages du journal Le Soir. Très vite, il devient la mascotte du quotidien belge.

Malgré son air débonnaire, le félidé ne se prive pas de lancer quelques petites réflexions pince-sans-rire. "Il est plutôt bonhomme donc on s'approche de lui sans crainte et finalement il est aussi irrévérencieux, il donne des petits coups de pattes, c'est plutôt rassurant mais aussi décoiffant", constate la galeriste Corinne Le Monnier.

Un chat chez les artistes

Depuis près de 40 ans de coups de griffe, Le Chat a appris à aimer ses contemporains et s'invite parfois chez les grands maîtres de la peinture. Soulages, Picasso, Mondrian, le personnage de Geluck s'érige même parfois en critique d'art. "Il nous explique les artistes à sa façon", s'amuse encore la galeriste.

Aujourd'hui, Philippe Geluck prépare activement son exposition (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi