Chasseurs de trophées. Indignation au Zimbabwe : le lion Mopane tué par un Américain

·1 min de lecture

Un lion prénommé Mopane a été tué par un chasseur de trophées américain dans le parc national Hwange, au Zimbabwe. Une affaire qui rappelle le douloureux souvenir de Cecil, un lion abattu de façon similaire en 2015.

Mopane, un lion reproducteur âgé de 12 ans, régnait en maître dans le parc national Hwange, dans l’ouest du Zimbabwe, à la frontière avec le Botswana. C’était sans compter sur Phillip Smith, un Américain chasseur de trophées, qui a abattu l’animal à l’aide d’un arc et d’une flèche le 5 août dernier, rapporte le quotidien zimbabwéen NewsDay.

À la chasse aux trophées

Mopane a été attiré par un appât en dehors du parc Hwange vers une concession de chasse appelée “Antoinette”. Le quotidien précise qu’aucune clôture ne sépare les deux espaces. Mopane n’est pas mort sur le coup ; il a d’abord été grièvement blessé. C’est au bout de vingt-quatre heures que le chasseur aurait abattu l’animal, précise NewsDay. L’Américain était accompagné d’un chasseur professionnel de Chattaronga, un organisateur de safaris de chasse. Même si les défenseurs des animaux grondent au Zimbabwe, cette pratique n’y est pas interdite.

Considérée comme un sport par certains, la chasse aux trophées est très appréciée aux États-Unis. Selon les informations du quotidien New Zimbabwe, plus de 1,26 million de “trophées” d’animaux sauvages ont été importés aux États-Unis entre 2005 et 2014, ce qui équivaut à plus de 126 000 trophées chaque année. Entre 2009 et 2018, 7 667 trophées de lions ont ainsi été échangés sur le marché international. Le quotidien rappelle par ailleurs qu’avec environ

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles