Chasse : comme la glu, certaines techniques sont controversées

·1 min de lecture
Un militant de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) porte une cage, appelée « matole », dans laquelle est enfermé un pinson lors d'une action contre le braconnage.

Chasse aux pantes, aux matoles, à la tendelle, ou à courre... Nombreuses sont les pratiques encore décriées par les défenseurs des animaux.

Avec l'interdiction définitive de la chasse à la glu, c'est une pratique décriée depuis de nombreuses années par les défenseurs de la cause animale qui prend fin. Cette technique, jugée lundi illégale par le Conseil d'État, consiste au piégeage sur des tiges enduites de colle, appelées gluaux. Les oiseaux ainsi capturés sont mis en cage et servent, en chantant, à en attirer d'autres pour les chasseurs.

Parmi les autres méthodes critiquées se trouve notamment la chasse aux pantes qui, comme le rappelait France Inter il y a quelques années, consiste à « déposer des filets sur le sol et à attendre qu'ils se referment à la suite du moindre mouvement d'un oiseau qui sautillerait dessus ». Cette pratique du Sud-Ouest est, elle aussi, accusée de ne pas être sélective et d'attraper toutes sortes d'oiseaux.

Altercation contre la chasse aux matoles

Dans la même région, la pratique de la chasse aux matoles est également fréquemment dénoncée par la Ligue de protection des oiseaux. Les matoles sont des cages en fer qui s'abattent sur l'animal pour le prendre au piège. Le 9 novembre 2015, une demi-douzaine de membres de la LPO avaient pénétré dans un champ du village landais d'Audon pour détruire plusieurs matoles afin de dénoncer le braconnage de pinsons, une espèce protégée.

À LIRE AUSSIMichel Richard ? Le président et les petits oiseaux

Ces militants et les journalistes les accompagnant avaient alors été violemment pris à partie par les propriétaires, la famille Dutouya [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles