La chasse à la marmotte bientôt interdite en France ?

·2 min de lecture
« Les marmottes sont principalement chassées pour être mangées », explique Loïc Dombreval, qui précise que « cette pratique culinaire semble s’estomper de génération en génération ».

Interrogé par France Bleu, le député (LREM) des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval lance un appel à Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique.

C'est une pratique méconnue, mais qui reste autorisée dans les régions de montagne comme les Alpes-Maritimes, la Savoie ou la Haute-Savoie. Loïc Dombreval, député (LREM) des Alpes-Maritimes, s'insurge sur France Bleu Pays de Savoie contre le maintien de la chasse à la marmotte, qui s'ouvrira le 12 septembre prochain dans son département. Des « prélèvements » sont ainsi autorisés chaque année, sous certaines conditions, explique-t-il dans un courrier, qu'il a partagé sur les réseaux sociaux, envoyé à Bernard Gonzalez, le préfet des Alpes-Maritimes. Par exemple, dans les Hautes-Alpes, cette chasse est ainsi ouverte du 12 septembre au 11 novembre, les lundi, mercredi, samedi, dimanche et jours fériés (sauf les vendredis) : le prélèvement est limité à une marmotte par jour et par chasseur et le déterrage des animaux est interdit, selon l'arrêté préfectoral à ce sujet.

« Les marmottes sont principalement chassées pour être mangées », explique le député, qui précise que « cette pratique culinaire semble s'estomper de génération en génération » et qu'une « infime minorité de chasseurs » veulent satisfaire « une pratique gastronomique extrêmement marginale » avec cette chasse. La marmotte « n'est pas un animal qui court vite ou se cache rapidement, ce n'est pas une chasse, c'est un amusement ! » assène Loïc Dombreval sur France Bleu, ne comprenant pas le sort réservé à cet animal « extrêmement populaire et sympathique » avec le maintien de cette chasse.

À LIRE AUSSI [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles