Charte de l'islam de France : trois fédérations sont décidées à signer

·2 min de lecture
© LUDOVIC MARIN / AFP

Trois fédérations ont annoncé samedi leur décision de signer la "Charte des principes de l'islam de France", un texte voulu par le gouvernement. Elles avaient initialement refusé de signer la charte réclamée par l'exécutif.

Trois fédérations ont annoncé samedi leur décision de signer la "Charte des principes de l'islam de France", un texte voulu par le gouvernement et qu'elles qualifient de "compromis perfectible". Elles avaient initialement refusé de signer la "Charte des principes pour l'islam de France" réclamée par l'exécutif, qui proscrit "l'ingérence" d'États étrangers et réaffirme notamment la "compatibilité" de l'islam avec la République française ou bien l'égalité hommes-femmes.

"Par cet acte solennel nous invitons en toute fraternité l'ensemble des fédérations membres du CFCM (Conseil français du culte musulman, NDLR) au rassemblement au sein de cette unique instance qui est et restera notre maison commune, nous en sommes convaincus", indiquent dans un communiqué commun les fédérations turques du Comité de coordination des musulmans turcs de France (CCMTF) et du Millî Görüs ainsi que le mouvement Foi et Pratique, proche des prédicateurs rigoristes du Tabligh.

Un manque de consultation

Ces trois fédérations disent ainsi répondre aux propos tenus le 13 décembre par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur la "mort" du CFCM.

>> LIRE AUSSI - Loi séparatismes : face aux dissensions du CFCM, comment réformer l'islam de France ?

En janvier 2021, quand les dirigeants du CFCM annonçaient avoir trouvé un accord sur cette charte, le CCMTF, CIMG France et Foi et Pratique de leur côté avaient critiqué un manque de consultation en amont du texte et son contenu, et avaient estimé qu'il ris...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - La Face Katché - Amel Bent : "J’élève mes enfants dans l’islam qui m’a été inculqué. Je leur demande d’être gentilles et tolérantes avec tout le monde"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles