Charlotte Gainsbourg : Yvan Attal trop dur avec elle ? L’actrice révèle les dessous de leurs collaborations

·1 min de lecture

En 1991, Charlotte Gainsbourg perdait son père, Serge Gainsbourg. Quelque temps plus tard, elle faisait la rencontre d’Yvan Attal, comédien qu’elle n’a plus quitté depuis et grâce à qui elle est devenue maman de trois enfants, Ben, Alice et Jo. Leur vie de couple a empiété sur leur vie professionnelle puisque tous deux issus du cinéma, Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal ont collaboré à plusieurs reprises sur le grand écran. En 2001, pour Ma femme est une actrice, le réalisateur fait appel à sa compagne pour tenir le rôle principal. Suivront Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, Do not disturb, Ils sont partout et Mon chien stupide. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Les amoureux tournent actuellement Les choses humaines, drame judiciaire inspiré du roman de Karine Tuil, dans lequel Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal donneront la réplique à leur fils Ben. La fille de Jane Birkin, interviewée par La Provence, s’est confiée sur les conditions de tournage en famille et avec son amoureux tout particulièrement.

En règle générale, un réalisateur a le devoir d’être exigeant avec son équipe d’acteurs pour les guider et obtenir d’eux ce qu’il souhaite. Diriger un proche donne une nouvelle dimension à ce travail. Ce n’est pas Charlotte Gainsbourg qui dira le contraire.

La comédienne de 49 ans n’est pas du genre à contredire les réalisateurs pour lesquels elle travaille : « Quand c’est pour servir quelque chose que j’admire, j’aime bien être déstabilisée. Souffrir, oui, mais pour (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Marilou Berry : ce qu'elle a catégoriquement refusé pour son rôle dans Je te promets
Bénabar voisin avec Renaud : il donne des nouvelles rassurantes du chanteur
PHOTOS Flavie Flament et Benjamin Castaldi célèbrent les 17 ans de leur fils Enzo
Denis Brogniart : ses déchirantes confidences sur sa relation si spéciale avec Bertrand-Kamal
Alessandra Sublet vivement critiquée à l'animation du Grand concours : elle réplique !