Charlotte Gainsbourg nostalgique en évoquant son enfance avec Bambou

·1 min de lecture

Les souvenirs d'enfance de Charlotte Gainsbourg refont surface. Alors qu'elle se confie dans un portrait abécédaire du Marie-Claire, Charlotte Gainsbourg raconte une douce anecdote de son enfance avec Bambou, la dernière compagne de Serge Gainsbourg.

À la dernière lettre de l'alphabet du portrait, la fille de Jane Birkin se souvient des bonbons de son enfance, le Zan. "Cela me rappelle rue de Verneuil, quand mes parents étaient séparés" confie l'actrice et chanteuse. Cette époque de son enfance où Charlotte Gainsbourg était "très choyée, Bambou s'occupait de moi." Bambou, de son vrai nom Caroline Von Paulus, laisse des "souvenirs précieux de ces week-ends" à la fille du célèbre compositeur, désormais elle-même maman de trois enfants. Charlotte Gainsbourg "reste très tournée vers cette vie d'enfant heureuse", qu'elle ne souhaite "pas lâcher."

Que devient Bambou avec qui Charlotte Gainsbourg "regardait un film sur son grand écran" et "mangeait ces bonbons" ? Aujourd'hui âgée de 61 ans, l'ancienne chanteuse a traversé beaucoup d'épreuves dans sa vie. Bambou, ainsi Serge Gainsbourg l'a surnommé, s'est remise d'une leucémie qui l'a touché trois ans après la mort de l'interprète de Lemon Incest. Après la sortie de son seul et unique album Made in China, Bambou s'offre plusieurs duo, dont un avec Marc Lavoine au début des années 2000 sur le titre Dis-moi que l'amour. La carrière de la chanteuse n'a jamais vraiment décollé. Depuis une dizaine d'années, la mère de Lucien, dit Lulu, fruit (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Diana bientôt honorée d'une jolie façon... De quoi ravir son frère Charles Spencer
Funérailles de Johnny Hallyday : son prêtre appâté pour en dévoiler les coulisses
Christophe : ses confidences posthumes sur son père, "j'étais son alibi pour ses maîtresses"
Guillaume Canet, intime, présente son neveu Raphaël qui suit ses traces dans le cinéma
Bénabar revient sur son clash avec Yann Moix : "un petit traumatisme médiatique"