Charlotte Gainsbourg choquée sur un tournage : “Je ne suis pas une actrice porno”

Charlotte Gainsbourg a longtemps eu un rapport compliqué avec son corps. "Si j'ai longtemps été mal à l'aise avec mon corps, j'ai paradoxalement commencé à l'accepter lorsqu'il s'est mis à décliner", a confié l'actrice à l'Equipe magazine vendu en kiosque depuis vendredi 15 novembre. La fille de Jane Birkin et Serge Gainsbourg est également revenue sur une scène particulièrement marquante pour elle dans sa carrière, une scène de nu pour le film Antichrist du réalisateur danois Lars von Trier.

"Il m’a fait comprendre que la nudité physique n’était rien comparée à la nudité mentale, sur un tournage comme dans la vie. Il m’a aidée à poser des limites : pour Antichrist, il m’a demandé si j’étais prête à jouer une scène avec un homme ayant le sexe dénudé", raconte la femme d'Yvan Attal dans les colonnes du magazine sportif. Sans vraiment se rendre compte de ce que cela représentait, elle avait alors répondu par l'affirmative. Avant de déchanter sur le tournage. "Au moment de tourner, je me suis retrouvée face à cet acteur en érection et j’ai crié stop. J’avais atteint ma limite : je ne suis pas une actrice porno", se souvient Charlotte Gainsbourg.

Auprès du magazine, elle est revenue sur une très mauvaise expérience qui aurait pu lui coûter la vie. Suite à une lourde chute en jet-ski, l'actrice a échappé de peu à la mort en perdant une très importante quantité de sang pendant un mois et demi. C'est alors sa sœur Kate qui lui avait recommandé de pratiquer une IRM en urgence. Aujourd'hui,

Retrouvez cet article sur GALA

Charlotte Gainsbourg "n’a pas été une super mère" : ses doutes vis-à-vis de ses enfants
Charlotte Gainsbourg raconte un moment très gênant après avoir mangé un space cake
Jacqueline Chabridon discrète sur sa romance avec Jacques Chirac : "Je ne suis pas Valérie Trierweiler"
Jane Birkin à propos de Serge Gainsbourg : "Je ne pouvais pas m'imaginer vivre sans lui"
VIDEO - Yvan Attal revient sur sa demande en mariage ratée à Charlotte Gainsbourg