Charlotte Gainsbourg évoque sa relation avec Jane Birkin, sa mère

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

AMOUR - “Je me sens pas plus légitime aujourd’hui”, déclare Charlotte Gainsbourg dans une interview accordée à Audrey Crepo-Mara pour l’émission Sept à Huit ce dimanche 2 janvier. Elle parle de ses difficultés à exprimer son amour envers ses parents, leur pudeur émotionnelle dans un nouveau projet, le plus personnel qu’elle n’ait jamais fait.

Mercredi 12 janvier sort au cinémaJane par Charlotte, un documentaire sur la relation de Charlotte Gainsbourg avec sa mère, Jane Birkin. “C’était, j’imagine, une déclaration d’amour un peu déguisée”, explique-t-elle dans Sept à Huit.

Invitée du portrait de la semaine de l’émission, l’actrice et chanteuse raconte que la réalisation du film a fait avancer la relation entre sa mère et elle.

Une relation rongée par la pudeur

À l’occasion du festival de Cannes 2021, Charlotte Gainsbourg dévoilait le film qu’elle a réalisée sur sa mère, Jane Birkin. Tourné pendant quatre ans, le documentaire revient sur une relation mère-fille rongée par la pudeur de l’une comme de l’autre. “Ce film(…), c’était pour la regarder à travers une caméra parce que je n’ose pas la regarder comme je voulais. Il y a trop de gêne”, déclare-t-elle.

“On ne se dit pas ‘je t’aime’. On se dit je t’aime à des moments critiques, explique-t-elle en évoquant l’accident qui a failli lui coûter la vie. “Il n’y a pas eu beaucoup de tendresse. C’est pas notre code mais je trouve qu’aujourd’hui, j’en ai besoin. Donc je le réclame et j’ai moins d’inhibition à le témoigner aussi”, relate-elle avec le sourire.

Le cinéma, le meilleur moyen de se rapprocher

S’étant méprise sur le but du tournage que sa fille entreprend, Jane Birkin a arrêté de collaborer avec sa fille pendant deux ans. “J’ai été terriblement maladroite, je le sais”, a confié Charlotte Gainsbourg auJournal du Dimanche ce 2 janvier. Elle raconte aussi qu’elle voulait faire un film avec son propre regard sur sa mère et non un film d’archives.

Évoquant son père Serge Gainsbourg, Charlotte Gainsbourg reconnaît aussi son manque de considération pour sa mère. “J’ai parlé de mon père parce qu’il manquait tellement. Je ne lui témoignais pas grand chose”, raconte-elle.

Mais le tournage a permis de rapprocher les femmes. “Elle a compris que j’avais besoin de réponses sur plein de choses que je ne connaissais pas. On en a profité, c’était génial, on s’est amusé aussi. J’ai eu envie d’un moment privilégié que j’ai eu”.

L’actrice et chanteuse conclut en expliquant qu’elle pense que tout le monde “se pose ces questions” sur les relations mères-filles, surtout celles marquées par le décès du conjoint.

À voir également sur Le HuffPost: Les fans de Serge Gainsbourg ont rendu hommage à “l’homme à la tête de chou”, parfois littéralement

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles