Charline Vanhoenacker (Grand Dimanche soir) absente de France Inter : son médecin l'arrête face aux pressions

Ce week-end, Charline Vanhoenacker déserte les ondes de la station France Inter. Une absence qui serait liée à la vive polémique axée sur Guillaume Meurice, l'un des chroniqueurs phares du groupe comme l'ont rapporté nos confrères du "Parisien". Pour rappel, l'humoriste avait dernièrement défrayé la chronique suite à sa sortie choc sur le Premier ministre isréalien Benyamin Netanyahou...

France Inter a connu des jours meilleurs. Fin octobre, le célèbre humoriste Guillaume Meurice, qui s'illustre également en tant que chroniqueur pour le groupe, a été au coeur d'une vive polémique après avoir qualifié le premier israélien Benyamin Netanyahou de "nazi sans prépuce" dans l'émission Grand Dimanche soir. Alors que le conflit israélo-palestinien continue d'être sur toutes les lèvres, sa tirade a ulcéré grand nombre d'auditeurs. Mais aussi des figures politiques à l'instar du président du Sénat, Gérard Larcher.

En pleine tourmente, Guillaume Meurice avait pu compter sur le soutien de sa collègue belge Charline Vanhoenacker. Mais d'après les révélations du Parisien partagées vendredi 17 novembre 2023, cette dernière brillera par son absence sur les ondes de France Inter ce week-end. "Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de proposer l'émission en direct cette semaine car Charline Vanhoenacker a été mise au repos et ne peut être présente", a indiqué la radio à l'AFP.

Charline est au coeur de multiples pressions

"J'ai été mise au repos par le médecin", a fait savoir la principale intéressée à nos confrères du Parisien sans livrer d'autres détails. Toutefois, le scandale axé sur son collègue aurait bel et bien eu des incidences sur son état de santé. "Depuis l'émergence de la polémique il y a 18 jours, Charline est au coeur de multiples pressions....

Lire la suite


À lire aussi

France Inter : Nicolas Demorand, très ému, annonce la mort d'un grand homme de la radio
VIDEO "On s'est fait voler" : un grand artiste français très amer après la défaite du XV de France, il pointe du doigt l'arbitrage
PHOTOS Audrey Fleurot : Beauté soyeuse face à Michel Drucker, ambiance très 80's dans Vivement dimanche