« Charlie Hebdo » : Corbière réagit aux critiques dont il a fait l’objet

·1 min de lecture
Invité sur LCP ce vendredi, Alexis Corbière a remis en cause l’intérêt de montrer des caricatures de « Charlie Hebdo » à des adolescents.
Invité sur LCP ce vendredi, Alexis Corbière a remis en cause l’intérêt de montrer des caricatures de « Charlie Hebdo » à des adolescents.

« À mon époque, Charlie Hebdo était réservé aux adultes. Il y a des dessins qui ne sont pas faits pour les adolescents. » Ces mots, prononcés par Alexis Corbière, vendredi 15 octobre, sur La Chaîne parlementaire, avaient beaucoup fait réagir. Sur les réseaux sociaux, certains l?avaient accusé de justifier ainsi l?assassinat de Samuel Paty. Contacté par Le HuffPost, dimanche 17 octobre, l?élu Insoumis a réagi aux critiques dont il a fait l?objet. « Je ne parlais pas de Samuel Paty », a confié Alexis Corbière, fustigeant peu après « une polémique man?uvrière indigne » créée par ses détracteurs. Et d?ajouter, auprès du même média, pour étayer sa façon de penser : « Tout support pédagogique doit être adapté aux élèves, en fonction de leur âge. La liberté de conscience, et donc celle de critiquer les religions, doit être enseignée à l?école, avec finesse. Les enseignants ne sont pas toujours bien accompagnés. » Le député a peu après assuré qu?il n?avait pas de reproches à faire à « Samuel Paty [qui a été] irréprochable » dans l?approche pédagogique qu?il a proposée à ses élèves.

Vendredi 15 octobre, le député La France insoumise était interviewé dans le cadre de l?hommage rendu au professeur d?histoire-géographie assassiné un an plus tôt par un terroriste qui lui reprochait d?avoir montré des caricatures de Charlie Hebdo à ses élèves, lors d?un cours portant sur la liberté d?expression. Alexis Corbière, qui a lui aussi exercé cette profession par le passé, avait [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles