Charles III : pourquoi 100 personnes pourraient perdre leur travail après son déménagement à Buckingham

  • Le 8 septembre dernier, le roi Charles III a succédé à la reine Elizabeth II à la tête du Royaume-Uni.

  • Au moins 100 de ses employés de Clarence House pourraient désormais être licenciés.

  • Les personnes concernées ont reçu une lettre de l'assistant du roi, Sir Clive Alderton.

La reine est morte, longue vie au roi. Le 8 septembre dernier, au moment-même du décès de la reine Elizabeth II, son fils, le prince Charles de Galles, lui a succédé à la tête du Royaume-Uni et du Commonwealth. Sous le nom du roi Charles III, le nouveau souverain a été officiellement proclamé deux jours plus tard, lors d'un Conseil d'Accession historique tenu au palais St James de Londres. Il a alors récupéré toutes les responsabilités de sa mère, et a de fait investi le palais de Buckingham afin de les assumer.

Selon le journal britannique The Guardian, l'arrivée du roi Charles III à la résidence officielle des souverains britanniques pourrait avoir des conséquences non négligeables sur sa précédente résidence : Clarence House. En effet, le 12 septembre dernier, alors qu'une cérémonie en hommage à Elizabeth II se tenait à la Cathédrale St. Giles d'Édimbourg, en Écosse, au moins 100 employés de la Couronne britannique auraient reçu une lettre de licenciement de l'assistant du roi Charles III, Sir Clive Alderton.

Secrétaires privés, employés de maison et responsables des finances mis à la porte ?

"Le changement de rôle de nos propriétaires prévoit aussi un (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Letizia d'Espagne a 50 ans : ses looks les plus marquants (Photos)
Hommage à Elizabeth II : ce geste très symbolique que Harry et Andrew n'ont pas pu effectuer
Meghan Markle : comment Sophie de Wessex est devenue une de ses seules alliées
Prince William : son geste tendre envers Kate Middleton lors de la cérémonie à Westminster
Meghan Markle : pourquoi sa révérence devant le cercueil de la Reine est très symbolique