Charles III : "Une grande synergie", ce nouveau personnage important qui devrait plaire au Roi

Les opinions politiques de Charles III détonnent dans la longue histoire de Buckingham Palace. Sensible à la cause environnementale, le fils d'Elizabeth II citait déjà l'écologiste britannique Frank Fraser Darling dans un discours prononcé à Cardiff, en 1970 "Effets effroyables de la pollution, sous toutes ses formes cancéreuses", "menace croissante" de la pollution par les hydrocarbures en mer... Celui qui était alors étudiant à Cambridge maîtrisait son sujet. "A l'adolescence, j'ai commencé à être profondément attristé – et en fait énervé – par ce que je voyais comme la destruction inutile d'une grande partie des habitats naturels", confierait-il plus tard à la Royal Meteorological Society. Au-delà de l'écologie, Charles III consacre également du temps à des oeuvres sociales via son fondation, le Prince's Trust, qui aide l'insertion professionnelle des jeunes âgés de 16 à 30 ans sans éducation ni emploi.

Charles III s'est trouvé un potentiel allié

S'il n'avait aucune affinité avec Liz Truss et Rishi Sunak, le père de Harry et William devrait bien particulièrement s'entendre avec Keir Starmer, Premier ministre britannique travailliste de centre-gauche. "Charles III a exprimé de nombreuses opinions quand il était prince héritier et nous pouvons nous attendre à une plus grande synergie entre le roi et son nouveau Premier ministre", explique Ed Owens au micro de l'AFP. Selon ce spécialiste de la monarchie, la gauche et le roi Charles (...)

Lire la suite sur Closer

Il perd 50 kilos en un an et demi grâce à une décision simple mais cruciale
Yannick Agnel accusé de viol : cette confrontation entre l’ex-nageur et sa victime déclarée
Jennifer Giroud, Erika Choperena… Les femmes des Bleus à fond derrière l’équipe de France lors du quart face au Portugal
"Après, vous couchez…" : Marie-Anne Chazel se confie sans langue de bois sur sa rupture avec Christian Clavier
Quel est le signe le plus négatif ?