Charles III : Grand changement annoncé pour zapper Harry, sa vengeance contre ses mémoires commence !

La réaction du monarque ne s'est pas fait attendre ! Quelques heures à peine après avoir appris que les mémoires redoutées de son fils Harry, intitulées "Spare" ("Le suppléant"), sortiront finalement le 10 janvier prochain, le roi Charles III a décidé ce vendredi de s'attribuer le rôle honorifique de commandant en chef des Marines, un titre symbolique qu'avait obtenu son cadet en 2017. Comme un petit air de vengeance...

La date officielle de parution des mémoires du prince Harry, annoncées ce jeudi pour le 10 janvier 2023, aurait-elle relancé la guerre dans la famille royale britannique ? Alors que l'on pensait les relations quelque peu apaisées depuis la semaine de deuil de la reine Elizabeth II, le roi Charles III vient de faire une annonce qui a dû toucher son cadet.

En effet, alors que celui-ci avait été obligé d'abandonner le rôle symbolique de commandant en chef de la Marine Nationale en quittant la famille royale fin 2019, c'est le roi Charles lui-même qui récupérera le poste selon son porte-parole. Comme une sorte de vengeance envers son fils, à qui ce grade tenait tant à coeur, lui dont l'amour pour l'armée n'est plus à démontrer ? Peut-être, surtout que la princesse Anne était plutôt pressentie pour succéder au duc de Sussex, avant que le monarque ne change d'avis...

Il est également possible, tout simplement, que le roi Charles soit en train de tout réorganiser et de gérer les suites du "Megxit", survenu entre fin 2019 et début 2020. Il faut dire que si sa mère, la reine Elizabeth II, a dû mener de difficiles négociations avec son petit-fils, elle n'a sûrement pas eu le temps de réattribuer à tout le monde les nombreuses missions du prince Harry, un dur travail qu'est en train d'effectuer le roi Charles désormais.

En tout cas, c'est une nouvelle déconvenue pour le prince Harry, qui a récemment été éjecté des "conseillers exceptionnels" de son père, soit les quelques personnalités de la famille royale pouvant remplacer le roi lorsque celui-ci est à l'étranger ou ne peut pas se déplacer. Un petit groupe de cinq personnes (la reine Camilla, le prince William, le prince Edward, et les princesses Anne et Beatrice) dont il faisait naturellement partie, étant le deuxième héritier majeur de Charles III, mais auquel il ne peut plus prétendre, lui qui avait accepté de tout abandonner pour suivre sa femme, Meghan Markle, aux Etats-Unis.

Une décision qui vaut d'ailleurs aussi pour le prince Andrew, le frère cadet du roi Charles accusé d'être impliqué dans l'affaire pédocriminelle Epstein et qui avait également dû renoncer à tous ses droits au moment de la révélation de son implication. Autorisé à parader aux côtés de ses frères et soeurs derrière le cercueil de leur mère, il ne devrait plus être vu aux côtés du roi avant bien longtemps...

Lire la suite

VIDÉO - La minute de Charles III

À lire aussi

Charles III bientôt couronné : de gros changements prévus pour le roi et une date très symbolique !
Prince Harry en plein deuil : un changement de dernière minute annoncé, un soulagement...
Zaz non-vaccinée contre la Covid : elle annonce une triste nouvelle à ses fans