Charles III devient aussi le roi des esturgeons

Le roi Charles III (ici ce 9 septembre devant le palais de Buckingham à Londres) devient aussi propriétaire des cygnes, esturgeons, dauphins et baleines des eaux britanniques.
BEN STANSALL / AFP Le roi Charles III (ici ce 9 septembre devant le palais de Buckingham à Londres) devient aussi propriétaire des cygnes, esturgeons, dauphins et baleines des eaux britanniques.

BEN STANSALL / AFP

Le roi Charles III (ici ce 9 septembre devant le palais de Buckingham à Londres) devient aussi propriétaire des cygnes, esturgeons, dauphins et baleines des eaux britanniques.

ROYAUME-UNI - Une couronne, des privilèges. En succédant à sa mère, la reine Elizabeth II, morte jeudi 8 septembre, Charles III hérite du trône, mais aussi de plusieurs privilèges parfois très curieux.

Le roi de tous les cygnes du pays

C’est sans doute le plus insolite. Charles III devient le roi des Britanniques, mais aussi des cygnes qui se baignent au Royaume-Uni. Ils sont d’ailleurs décomptés tous les ans dans la Tamise, le fleuve qui traverse Londres. Charles III devient également le roi de tous les dauphins, baleines et esturgeons du Royaume. Ces animaux sont en fait des « poissons royaux » depuis une loi de 1324, jamais abolie.

Le roi n’a pas besoin de passeport ni de permis

Pour se déplacer, le nouveau roi n’a pas besoin de passeport ni de permis de conduire. Il devient le seul Britannique à pouvoir voyager sans papier. Les autres membres de la famille royale ne possèdent pas ce privilège.

Le roi ne vote pas

Neutre sur le plan politique, Charles III ne peut ni voter ni, dans la logique, se présenter lors d’une élection.

Le roi va souffler ses bougies deux fois dans l’année

C’est LE privilège. Charles III aura deux anniversaires dans l’année. Une fois le jour de sa naissance, le 14 novembre, et une autre fois lors d’une célébration officielle, le deuxième samedi du mois de juin pour profiter des beaux jours. Tradition familiale oblige.

Le roi de quinze royaumes

En plus de devenir le roi du Royaume-Uni, Charles III devient en réalité souverain de quatorze autres États. « Roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord et de ses autres royaumes et territoires, chef du Commonwealth, défenseur de la Foi », comme le souligne son titre officiel en version longue. Il devient de fait, roi du Canada, roi d’Australie ou encore roi de Nouvelle-Zélande.

Il conserve également ses titres, tels que Chevalier de l’ordre de l’Éléphant au Danemark, chevalier de l’ordre d’Australie, Grand-croix de l’ordre de l’Aigle aztèque au Mexique ou Grand-croix de l’Ordre de la Légion d’honneur et Commandeur de l’ordre du Mérite agricole en France. Pour ne citer qu’eux.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi