Charles-Henri Flammarion, héritier de la maison d'édition, est mort

Source AFP
·1 min de lecture
Charles-Henri Flammarion en 2001.
Charles-Henri Flammarion en 2001.

« Le monde de l'édition perd une de ses grandes figures emblématiques ». Charles-Henri Flammarion, héritier de la maison d'édition du même nom qu'il a dirigée jusqu'en 2003, est décédé lundi 9 novembre à l'âge de 74 ans, a appris mardi l'Agence France-Presse auprès du groupe. « La maison sait ce qu'elle doit à son audace visionnaire : une diversité éditoriale qui fait aujourd'hui notre force », a déclaré sa présidente Anne Pawlovitch, citée dans un communiqué.

Charles-Henri Flammarion était l'arrière-petit-fils d'Ernest, fondateur de cette maison d'édition en 1876. Après y avoir été attaché de direction et directeur général, il est désigné en 1985 PDG de la librairie Ernest Flammarion, à la mort de son père Henri. L'entreprise devient en 1996 Flammarion SA, au moment d'une introduction en Bourse. Elle rachète en 1999 Casterman, l'éditeur de Tintin.

De « nombreux succès en littérature » sous sa présidence

En 2000, il orchestre la vente de l'entreprise familiale, alors cinquième éditeur français, contrôlé avec ses frères Alain et Jean-Noël. Il explique qu'avec l'acquéreur, le groupe italien Rizzoli Corriere della Sera, il a trouvé un partenaire capable de financer sa politique d'acquisitions. Mais Rizzoli le pousse vers la sortie trois ans plus tard. Charles-Flammarion dit quitter la maison « avec regret », et prend sa retraite à 57 ans. Sous sa présidence, Flammarion était devenu l'éditeur de l'écrivain français qui allait devenir le plus influent dans le mond [...] Lire la suite