Charles de Foucauld proclamé saint par le pape à Rome en présence de Gérald Darmanin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le pape François a prononcé ce dimanche la canonisation de dix personnalités depuis la Place Saint-Pierre-de-Rome au Vatican. Trois de ces nouveaux saints sont Français, et on retrouve parmi eux le célèbre ermite Charles de Foucauld. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a d'ailleurs fait le déplacement.

Le pape François a proclamé "saints" dimanche dix figures de l'Eglise, dont l'ermite du désert Charles de Foucauld, devant des milliers de fidèles du monde entier réunis sur la place Saint-Pierre à Rome. Parmi eux, se trouvait notamment une délégation officielle française, emmenée par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, remplaçant au pied levé le Premier ministre, Jean Castex.

Il faut dire qu'outre Charles de Foucauld, on note parmi ces dix canonisés deux autres religieux français : Marie Rivier (1768-1838) et César de Bus (1544-1607). On relève par ailleurs dans la liste le nom du prêtre et journaliste néerlandais Titus Brandsma, connu pour son engagement contre la propagande nazie durant la Seconde Guerre mondiale.

Leurs portraits étaient accrochés sur la façade de la plus grande basilique du monde.

Un long processus

Contrairement à ces derniers jours, le pape François, 85 ans, qui souffre de douleurs au genou, n'est pas apparu en fauteuil roulant avant de présider cette messe, aux côtés d'une cinquantaine de cardinaux et de quelque 300 prêtres et évêques.

Tôt dimanche, par un temps estival, des groupes de pèlerins - dont de nombreux Français - avaient commencé à affluer sur la place, certains portant un polo ou un foulard avec le nom et le visage d'un des dix nouveaux saints.

La canonisation - étape permettant de devenir saint dans l'Eglise catholique, succédant à la béatification - requiert trois conditions: être mort depuis cinq ans au moins, avoir mené une vie chrétienne exemplaire et avoir accompli au moins deux miracles. Le procès en béatification de Charles de Foucauld, mort assassiné en 1916 à Tamanrasset, dans le Sud désertique algérien, avait commencé dans les années 1930. Il avait été déclaré "bienheureux" en 2005 par le pape Benoît XVI.

Le miracle du charpentier

Après la guérison d'un cancer en 1984, un deuxième miracle a été attribué à Charles de Foucauld par le Vatican: l'histoire insolite d'un jeune charpentier de Saumur, qui a survécu en 2016 à une chute de 15 mètres sur un banc, malgré un abdomen transpercé.

Le martyr Devasahayam (Lazare) Pillai (1712-1752), un hindou converti au christianisme, est quant à lui le premier laïc indien à devenir saint, selon le Vatican. Arrêté, il a été torturé pendant trois ans puis exécuté, ayant refusé d'abjurer sa foi.

Les cinq autres canonisés sont les prêtres italiens Luigi Maria Palazzolo et Giustino Maria Russolillo, les religieuses italiennes Maria Domenica Mantovani et Maria di Gesù Santocanale et l'italo-uruguayenne Maria Francesca Rubatto, qui devient ainsi la première sainte de l'Uruguay.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Au Vatican, l'audience du pape fait son retour place Saint-Pierre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles