Charles Consigny se plaint du confinement à Paris et se fait clasher sur Internet

·1 min de lecture

L’information est tombée ce jeudi 5 novembre 2020 par l’intermédiaire de la préfecture de police de Paris. Face à la déferlante de Covid-19 dans la capitale, le préfet a décidé l’interdiction de livraisons et autres ventes à emporter après 22 heures. Sur Twitter, le journaliste Olivier Truchot, animateur des Grandes Gueules de RMC, écrivait : « Nouveau coup dur pour les restaurateurs à Paris : le préfet de police Didier Lallement interdit à partir de demain toutes les activités de livraison et vente à emporter de tous les produits préparés par les restaurants à partir de 22 heures". Une décision qui faisait vivement réagir son chroniqueur, Charles Consigny qui ajoutait au tweet de son collègue : « Donc on ne peut même pas se faire livrer un Deliveroo après 22h...? Comment font les gens qui travaillent tard ?? Est-ce que quelqu’un arrêtera la folie liberticide qui s’est emparée des décideurs publics ? »

À la suite de la remarque de Charles Consigny sur Twitter, bon nombres d’internautes ont tenu à lui remettre les idées en place. « Petite pensée pour Charles Consigny qui s’apprête à déguster une boîte de raviolis froids à même le sol » écrit Pascal. « Réflexion de personne déconnectée de la réalité et de la vraie vie des Français, ajoute Griotte. Si tu veux manger, tu prends une poêle, tu fais cuire 2 œufs.» « Consigny tu l'enfermes dans un supermarché avec tous les rayons pleins à craquer, 3 jours plus tard tu le retrouves mort de faim », déclare Captain Acab.

Même quelques personnalités (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Koh-Lanta, Les 4 Terres : l’homme qui a menacé de décapiter Laurent condamné à un an de prison ferme
PHOTO La fille de Sonia Rolland et Jalil Lespert fait une apparition sur Instagram pour ses 10 ans
L'amour est dans le pré : deux agriculteurs, qui se sont mis en couple, ont été éliminés
VIDEO Olivier Véran : cette petite phrase qui lui a fait perdre son sang froid à l’Assemblée nationale
Michel Polnareff critiqué par Calogero et Benjamin Biolay : sa réponse cinglante aux deux chanteurs