Charles Aznavour : son fils Nicolas lance un cri du coeur

·1 min de lecture

Cette fois-ci, ce n'est pas le fils de Charles Aznavour qui a pris la plume mais le co-fondateur de la Fondation Aznavour. Plus de deux ans après la mort de l'artiste, en octobre 2018, l'un de ses enfants a publié une longue lettre ouverte dans le journal Haaretz. Dans celle-ci, Nicolas Aznavour s'adresse à Reuven Rivlin, le président d'Israël pour lui demander d'arrêter le commerce d'armes avec l'Azerbaïdjan, en conflit avec les séparatistes du Haut Karabakh, une région indépendante depuis 1991 majoritairement peuplée d'Arméniens. "Israël, établi par les survivants et descendants de la Shoah, ne peut fermer les yeux ni participer au génocide que l’Azerbaïdjan, avec l’aide du gouvernement turc, se prépare à commettre en Arménie", écrit Nicolas Aznavour, qui rappelle que "depuis le 27 septembre, l’agression militaire de l’Azerbaïdjan s’est déjà transformée en guerre et en tragédie entraînant la mort de centaines, voire de milliers de jeunes hommes, journalistes, civils et enfants".

Dans sa lettre, le fils de Charles Aznavour, né de son amour pour Ulla Thorsell, revient sur la terrible histoire vécue par sa famille, qui s'est installée en France lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans ce pays, les grands-parents de Nicolas Aznavour avaient fui le "génocide des Arméniens par l’Empire ottoman dans les années 1920". En France, "leur vie n'a pas toujours été facile". Mais devant "l'histoire" qui se "répétait", "ils ont pris de grands risques pour sauver autant de vies que possible". (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ashley Park (Emily in Paris) atteinte d’un cancer à 15 ans : elle se confie
Elsa Lunghini : qui est son fils Luigi Kroner ?
Marion Maréchal : 3 proches menacés d’exclusion du parti de sa tante
PHOTO - Cristina Cordula si fière de son fils Enzo : ses fans sous le charme
« Fake Melania » : ce n’est pas la 1e fois qu’il y a un doute sur Melania Trump