Charlene de Monaco face à une grande nouvelle : un de ses proches les plus importants concerné...

Enfin une bonne nouvelle pour Charlene de Monaco. Alors que la princesse monégasque voit les déconvenues de succéder dans sa vie depuis de trop nombreux mois, voilà qu'une information va probablement lui apporter un peu de réconfort. Son frère cadet, Gareth Wittstock a enfin obtenu la nationalité monégasque, le 27 avril dernier, comme le révèle Monaco Tribune. Une suite logique pour Gareth Wittstock qui ne cesse de montrer sa loyauté envers la Principauté. Depuis le mariage de Charlene Wittstock avec le Prince Albert de Monaco, en 2011, l'homme de 40 ans n'a jamais quitté le Rocher. Mais celui avait posé ses valises dans la principauté en est désormais officiellement citoyen.

Il faut dire que le frère de l'ex-nageuse olympique a prouvé son respect et son attachement à Monaco, au fil des années. Gareth Wittstock multiplie en effet ses engagements auprès de la fondation Princesse Charlene. Il agit ainsi aux côtés de la princesse monégasque pour aider les enfants à s'instruire par le biais des valeurs du sport. Et si sa soeur a été retenue de longs mois en Afrique du Sud, en raison de ses ennuis de santé, l'homme originaire du Zimbabwé n'a pas décampé et à même apporté un soutien précieux au Prince Albert. Le prince a pu aussi être épaulé par ses soeurs Stéphanie et Caroline.

Quelles sont les relations entre Charlene et Gareth Wittstock ?

Parrain des jumeaux Gabriella et Jacques, enfants du couple...

Lire la suite


À lire aussi

Patrick Sébastien effondré face à la mort d'un proche, désormais "au pays des étoiles"...
Amel Bent mal à l'aise face à un proche dans The Voice : le candidat déçu de sa réaction...
Julien Castaldi et sa fiancée Kiara (enceinte) face à la mort : un de leurs proches est décédé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles