Charlene de Monaco : Avalanche de diamants et de carats pour une sortie ultra glamour avec Albert

Charlene de Monaco est bel et bien de retour sur le Rocher. Plus question de se cacher et d'éviter les grands rassemblements officiels, la Sud-Africaine a mis ses soucis de santé derrière elle pour profiter de chaque instant que son rôle de princesse peut lui offrir. Le 17 juin dernier, la maman de Jacques et Gabriella a fait une apparition remarquée au bras de son mari, le prince Albert, pour la cérémonie d'ouverture du 61e Festival de télévision de Monte-Carlo.

Charlene de Monaco avait opté pour une création Lanvin : une robe drapée verte et fluide laissant l'une de ses épaules dénudée. Sa coupe courte blond platine permettait de bien mettre en évidence les magnifiques boucles d'oreille qu'elle portait. De longues et multiples tiges dorées incrustées de nombreux diamants, rappel de la manchette qu'elle arborait au poignet gauche. Une parure issue de la collection Palmyre de la célèbre marque Van Cleef & Arpels.

Entre ses boucles et son bracelet, ce n'est pas moins de 193 pierres et 31,1 carats que Charlene de Monaco portait ce soir-là, le tout représentant la coquette sommes de 454 000 euros. Des chiffres à la hauteur de la beauté de la femme du prince Albert II pour qui les derniers mois n'ont pas été de tout repos.

Atteinte d'une grave infection ORL alors qu'elle se trouvait en Afrique du Sud, la princesse Charlène s'était retrouvée coincée dans son pays d'origine, étant dans l'impossibilité de prendre...

Lire la suite


À lire aussi

Charlene de Monaco malade : Albert assure avec Gabriella et Jacques lors d'une sortie sportive
Albert de Monaco : Sortie sportive avec son fils Jacques, son adorable véritable mini-moi !
Charlene de Monaco en total denim : son look onéreux décrypté pour cette sortie en famille

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles