Charlatans et faux médecins : Doctolib au cœur d'une polémique

Romain Longieras / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Le site Doctolib essuie de nombreuses critiques concernant sa procédure d'inscription. En effet, de faux médecins et des personnes aux méthodes proches du charlatanisme ont pu sans problème utiliser la plateforme de prise de rendez-vous.

Le groupe Doctolib, poids lourd français de la prise de rendez-vous médicaux est au cœur d'une polémique. Il est accusé d'avoir référencé des naturopathes aux pratiques douteuses. En outre, une enquête a été ouverte en juillet 2022 pour "exercice illégal de la médecine" à l'encontre de deux personnes s'étant fait passer pour des pédopsychiatres sur la plateforme, a indiqué le parquet de Montpellier, .

"Les faits sont graves"

Une mère de deux enfants avait porté plainte début juillet, après avoir consulté, par le biais de Doctolib, un faux pédopsychiatre et sa remplaçante afin d'obtenir une ordonnance de médicaments pour ses deux enfants atteints d'un trouble de l'attention (TDAH), a confirmé à l'AFP Me Madeleine Archimbaud, avocate de la plaignante.

"Ma cliente a été énormément impactée par cette affaire, a expliqué l'avocate. Nous avons monté tout ce dossier car elle pensait vraiment avoir à faire à un réel médecin, par le fait d'être passée par la plateforme Doctolib. Nous ne parlons pas d'un simple généraliste, mais d'un pédopsychiatre, les faits sont graves. C'est entre les mains du parquet", a-t-elle ajouté. Le Conseil de l'Ordre des médecins de l'Hérault a également porté plainte pour "exercice illégal de la médecine".

Inscrits sur Doctolib, les deux faux pédopsychiatres auraient assuré des consultations, avant que la plateforme ne stoppe leur abonnement et supprime leur profil début juillet, a expliqué à l'AFP le président du Conseil, le Dr Philippe Cathala. "Nous avons été choqués par l'absence de contrôle des praticiens par Doctolib. Ils ont bien, ensuite, supprimé le profil et stoppé l'abonnement mais nous sommes surpris par le processus d'enregistrement sur cette plateforme. Il faudrait le renforcer", a alerté le Dr Philippe Cathala.

Des naturopathes aux pratiques dangereuses

Cette double plainte intervient alors que des professionnels de santé et des patients ont reproché au groupe de permettre à ses utilisateurs de prendre rendez-vous chez des naturopat[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi