Charente : une rédaction de 3e sur le suicide fait polémique

" Vous venez d'avoir 18 ans. Vous avez décidé d'en finir avec la vie. " Les premières lignes de l'énoncé sont à peine croyables. On les doit à un professeur de français de Montmoreau, en Charente, qui a demandé, en octobre dernier, à ses élèves de troisième d'écrire une rédaction sur leur propre suicide, comme l'a rapporté ce week-end le quotidien " Charente Libre ". L'intitulé du devoir se poursuit ainsi : " Votre décision semble irrévocable. Vous décidez dans un dernier élan de livrer les raisons de votre geste. En dressant votre autoportrait, vous décrivez tout le dégoût que vous avez de vous-même. Votre texte retracera quelques événements de votre vie à l'origine de ce sentiment "." C'est inacceptable, c'est effrayant "Choqués, plusieurs parents ont envoyé au quotidien régional une copie du courrier adressé au principal du collège et à l'inspection académique pour dénoncer le devoir. Ils se disent " révoltés que l'on puisse proposer ce genre de sujets à des enfants qui ont entre 13 et 14 ans ". Les associations de parents d'élèves ont également fait part de leur stupéfaction. " C'est inacceptable, c'est effrayant. À un moment où l'on parle de harcèlement sur les réseaux sociaux, je ne comprends pas quelle a été la démarche pédagogique du professeur ", s'alarme George Tritz, vice-président de la FCPE en Charente, au micro d'" Europe1 ". Pour calmer les esprits, le collège aurait organisé une réunion entre les parents et l'enseignant concerné, à l'issue de laquelle " les réponses étaient satisfaisantes ", précise un membre de l'établissement.

Retrouvez cet article sur elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.