Charente : un policier condamné et interdit d'exercer met fin à ses jours

© Riccardo Milani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Un policier du commissariat d'Angoulême, condamné pour faux et violences et interdit d'exercer pendant un an, s'est suicidé à son domicile, a indiqué mercredi le parquet, confirmant une information du site Actu17. Âgé de 46 ans, le fonctionnaire a mis fin à ses jours mardi soir en utilisant son arme de service.

Plus de 30 suicides de policiers depuis le début de l'année

L'affaire pour laquelle il venait d'être condamné en appel s'est déroulée début 2019 en région parisienne, où ce père de trois enfants exerçait alors au sein d'une brigade anticriminalité, selon le quotidien régional La Charente Libre.

 

LIRE AUSSI - Un policier se suicide tous les cinq jours : "Il faut s'attaquer une bonne fois pour toutes aux causes"

Selon le parquet d'Angoulême, le 16 septembre, la cour d'appel de Paris a confirmé un jugement rendu le 19 novembre 2020, qui l'avait condamné à six mois de prison avec sursis, avec interdiction d'exercer pendant un an, pour des faits de violences par personne dépositaire de l'autorité publique et de faux en écriture publique.

Plus de trente policiers se sont donnés la mort depuis le début de l'année.


Retrouvez cet article sur Europe1