Charente : le dernier fabricant de charentaises du département placé en liquidation judiciaire

franceinfo

La dernière entreprise de Charente à assurer la fabrication des célèbres charentaises a été placée, vendredi 15 novembre après-midi, en liquidation judiciaire, selon les informations de France Bleu La Rochelle.

Le tribunal de commerce d'Angoulême a rejeté le plan de reprise de la Manufacture charentaise présenté par un homme d'affaire local, Pascal Becker. Un plan jugé trop fragile financièrement. L'entreprise, basée à Rivières, près de La Rochefoucauld, était la dernière entreprise de Charente à entretenir un savoir-faire ancestral : la fabrication des pantoufles charentaises. Un dernier atelier subsiste en Dordogne, l'entreprise Fargeot basée à Thiviers.

Les charentaises protégées par une IGP

La Manufacture charentaise, née en juin 2018 de la fusion de quatre ateliers eux-mêmes en grande difficulté (Rondinaud, Manufacture Degorce, Ferrand, Laubuge), emploie 104 salariés, aujourd'hui en colère. Ils avaient cru aux promesses de relance des deux principaux actionnaires : l'ancien ministre Renaud Dutreil, reconverti dans les affaires, associé à Stéphane Baleston, le directeur démissionnaire au printemps. Renaud Dutreil dit mesurer "leur amertume et leur tristesse" et assure avoir "découvert la situation trop tard".

Le savoir-faire de la charentaise est officiellement protégé depuis le printemps (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi