Charbon: de moins en moins de nouvelles centrales, sauf en Chine

·1 min de lecture

On connaît les dommages que cela peut causer pour la planète, mais une trentaine de pays ont encore des projets de nouvelles centrales à charbon, d'après le rapport annuel de l'ONG Global Energy Monitor. Et c'est surtout en Chine que cela se passe.

Aujourd'hui, il y a de moins en moins de projets de construction de centrales à charbon dans le monde.

Le rapport du Global Energy Monitor salue une bonne dynamique insufflée à Glascow lors de la COP26 l'an dernier.

En tout, 65 pays s'étaient engagés à ne plus construire de centrale, et 86% des membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) n'ont actuellement plus aucun nouveau projet en cours.

Le problème, c'est que dans cette tendance mondiale de retrait du charbon, il y a une exception et elle est de taille : la Chine. À lui seul, le pays compte quasiment autant de projets d'ouverture de centrales que le reste de la planète compte de projets de fermeture.

L'autre point d'interrogation du rapport, c'est l'Afrique, où douze pays ont encore des projets liés au charbon.

L'engagement du président chinois Xi Jinping, ne plus financer la construction de centrales à charbon hors de son pays, pourrait rendre beaucoup de projets africains caducs, puisque la Chine est le principal soutien financier du secteur sur le continent.

Mais est-ce que Pékin va réellement couper le cordon du charbon ? Rien n'est moins sûr.

►Grand Reportage : En Chine, le charbon quoi qu'il en coûte (novembre 2021)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles