"Chaque jour ajoute un risque": Biden appelle les talibans à coopérer d'ici le départ des Américains le 31 août

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président américain Joe Biden a confirmé que les États-Unis se retireraient d'Afghanistan le 31 août.

Le président américain Joe Biden a salué, lors d'une allocution depuis la Maison Blanche ce mardi, l'"effort international sans précédent" réalisé dans le cadre des opérations d'évacuation qui sont en cours depuis plus d'une semaine à Kaboul, où les talibans ont pris le pouvoir par la force. 70.000 personnes ont été évacuées d'Afghanistan depuis la mi-août, a fait savoir le chef d'État américain.

"Nous sommes sur le point d'avoir accompli notre mission au 31 août", a confirmé ce mardi Joe Biden, à la condition que les talibans continuent de coopérer pour l'accès des évacués à l'aéroport de Kaboul. "Chaque jour supplémentaire représente un risque pour nos troupes", a-t-il insisté.

"Une menace croissante" d'attaque

"Plus nous restons sur place, plus il y a un risque d'attaques", évoquant notamment la menace "croissante" d'une attaque du groupe Etat islamique pour justifier le retrait de Kaboul.

"Les talibans travaillent avec nous pour le moment mais il y a un risque croissant que ce deal ne s'effondre au fil du temps", a poursuivi le président des États-Unis depuis Washington. "La légitimité d'un futur gouvernement taliban dépendra, nous jugerons les talibans sur la base de leurs actions".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles