À La Chapelle-sur-Erdre, les habitants témoignent leur soutien à la policière agressée

·1 min de lecture

"Force à toi, Katel", peut-on lire sur un message accroché à l’arbre devant l’entrée de la police municipale. A La Chapelle-sur-Erdre, les habitants ont déposé samedi des cartes et des fleurs devant les locaux où a été agressée la veille une policière municipale. Beaucoup saluent sa douceur, son engagement et son professionnalisme. Ce Parisien a profité d’un week-end chez des proches pour déposer un bouquet de fleurs. "Quand j’ai su que ça s’était passé ici, c’était une évidence de venir et de dire merci", souffle-t-il au micro d'Europe 1.

"Les habitants ont vécu un choc"

Katell Lereec, âgée de 47 ans, a été agressé couteau par un schizophrène fiché pour radicalisation, mort vendredi lors de son interpellation. "Je suis encore très bouleversée", raconte Inès, 77 ans, habituée à croiser la policière. Le maire de la commune a passé la journée de samedi à aller au contact des habitants. "Les habitants ont vécu un choc, ils ont besoin d’être accompagnés. On n’est pas habitués à ce genre d’évènements. Ils ont besoin de se retrouver ensemble", explique-t-il. 

>> Retrouvez Votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

Frédérique est venue déposer un bouquet. "Nous sommes très touchés pour elle, et puis pour la petite jeune fille qui a été séquestrée (…) donc on voulait dire qu'on était là auprès d'elles", raconte Frédérique, en référence à la personne qui a été séquestrée pendant 2h30 la veille par le suspect durant sa cavale. Deux enfants et leur père sont venus de ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles