Acte 13 des Gilets jaunes : chaos sur le Champ de Mars

Cécile Beaulieu

Le mur de protection de la dame de fer a été vandalisé, et des voitures de la mission sentinelle, incendiée pour l’une, et dégradée pour l’autre.


Il était près de 17 heures, ce samedi, lorsqu’ils ont fait irruption sur le Champ de Mars (VIIe), en marge de la 13e journée de mobilisation des Gilets jaunes.

Une incursion de manifestants et de casseurs, qui s’est immédiatement traduite en actes violents. Barricade improvisée, local technique fracturé. Et puis, au pied de la tour Eiffel, dans une atmosphère tendue, un véhicule Sentinelle, de la mission Vigipirate, est incendié.


-

/LP/Eric Le Mitouard.

Il n’en restera bientôt plus qu’une carcasse noircie. Une seconde voiture des forces armées, garée à côté de la première, fait, quant à elle l’objet de dégradations. Provoquant la colère du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, sur les réseaux sociaux : « Indignation et dégoût. Les militaires de la mission Sentinelle protègent au quotidien nos compatriotes du risque terroriste. Ces attaques sont intolérables. Tout sera mis en œuvre pour que leurs auteurs soient appréhendés et jugés. »

Dans la foulée, une partie de la paroi de verre blindée protégeant la tour Eiffel, éclate sous les projectiles des casseurs, vandalisée sur plusieurs mètres : 17 panneaux, au total, ont été endommagés.


-

/LP/Eric Le Mitouard.

Le mur de sécurité a été posé, moyennant 35 millions d’euros, voici quelques mois seulement : « Les vitres devront être changées dans un souci d’esthétique, mais le système de protection reste opérant. Seule la couche extérieure s’est effritée : les parois sont composées de six épaisseurs de verre pare-balles », souligne-t-on à la Société d’exploitation de la tour Eiffel (SETE), qui n’avait pas encore chiffré le coût des dégradations commises, et devrait porter plainte ces prochaines heures.

Les exactions, perpétrées sur le site, emblématique de la capitale, ont occasionné la fermeture, durant trois heures, samedi, de la dame de fer.


LIRE AUSSI > Gilets jaunes (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Gilets jaunes : inarrêtables casseurs
Paris : Migos rejoint la programmation du Lollapaloozza
Acte 13 des Gilets jaunes à Paris : «Le XVe a été livré aux casseurs»
Drames à Paris : «Les habitants ont été exposés à des scènes effroyables»
Paris : plainte de Bagelstein après un tag antisémite sur un de ses restaurants