Chaos au Stade de France: les premières conclusions autour du fiasco

Deux semaines après les incidents de la soirée du 28 mai, avant et après la finale de la Ligue des champions Liverpool-Real Madrid, les premiers rapports mettent en lumière des failles dans les dispositifs d'accueil et de sécurité mis en place. Mais entre la France et le Royaume-Uni, certains points cruciaux concentrent toutes les tensions.

Après avoir accueilli les finales de la Ligue des champions en 2000 et en 2006, le Stade de France de Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, a été choisi fin février pour la finale de cette édition 2022, en remplacement du Stade de Saint-Pétersbourg. Une décision prise après l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe.

Il est fort probable que l'enceinte dyonisienne ne soit plus sélectionnée avant un bon moment tant les événements du 28 mai ont sali la réputation de la France en matière d'organisation. C'est d'ailleurs l'un des enseignements du rapport gouvernemental remis à la Première ministre, Elisabeth Borne, vendredi 10 juin : cette (mauvaise) soirée porte « atteinte à l'image de la France ».

Retour sur les diverses explications livrées ces deux dernières semaines.

Mauvaise signalisation, désorganisation, délinquance et faux billets

(Avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles