Chaos au stade de France: 1 billet sur 4 seulement était vrai selon le consortium du Stade de France

L'entrée chaotique au Stade de France avant la finale de la Ligue des champions - ICON Sport
L'entrée chaotique au Stade de France avant la finale de la Ligue des champions - ICON Sport

A quoi était dû le fiasco autour du stade de France lors de la finale de Ligue des champions le 28 mai dernier? Entendus par le Sénat, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et la ministre des Sports Amélie Castera-Oudéa avait mis en cause les nombreux spectateurs de Liverpool sans billets ou munis de faux billets, une thèse battue en brèche par les supporters de Liverpool, et les médias britanniques, mais qui trouve un écho dans les déclarations aux enquêteurs du responsable sécurité au sein du consortium du Stade de France a été entendu dans le cadre de l’enquête.

60% des supporters présents aux abords du stade de France n'avaient pas de billets

Selon lui, il y avait ce soir-là plusieurs types de faux-billets: des faux billets sur téléphone capture d'écran de QR code, des faux billets thermiques, des copies de billets sur feuilles A4 ou des photos sur téléphone.

>> Suivez toutes les infos sur le chaos du Stade de France en direct, notamment l'audition devant le Sénat du préfet de police Didier Lallement

Il a indiqué  qu'il y avait également beaucoup de non détenteurs de billets représentant 60% des supporteurs présents aux abords du stade de France. Lors des contrôles, les responsables de la sécurité se sont rapidement rendus compte que seul 1 billet sur 4 était vrai.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles